Brèves de France - 10 juin 2016 [es]

Culture / Événement – La France accueille l’Euro 2016 de football

JPEG

La France accueille du 10 juin au 10 juillet la quinzième édition du Championnat d’Europe des Nations de football (Euro 2016). Ce troisième Euro organisé dans l’Hexagone marque l’élargissement du tournoi à 24 équipes, qui se disputeront la victoire finale dans les 10 stades sélectionnés à Bordeaux, Lens, Lille, Lyon, Marseille, Nice, Paris, Saint-Denis, Saint-Étienne et Toulouse après une phase qualificative déjà record (53 équipes participantes).

Créé en 1960 par la Fédération Européenne de football (UEFA), à l’initiative de l’ancien secrétaire général de la Fédération française de football Henri Delaunay –qui a donné son nom au trophée remis aux vainqueurs-, l’Euro de football est organisé tous les quatre ans. L’Espagne, double championne sortante, et l’Allemagne sont les nations les plus titrées avec trois victoires chacune. Vainqueur en 1984 et en 2000, l’équipe de France emmenée par le capitaine Hugo Lloris tentera de triompher une nouvelle fois à domicile et de rejoindre ces deux pays au palmarès.

1,5 millions de supporters en provenance des quatre coins de l’Europe sont attendus en France pour assister aux 51 matches du tournoi, pour lesquels 2,5 millions de billets ont déjà été vendus. Soutenues par la campagne de communication « Welcome To France » développée par l’agence Atout France, les villes hôtes disposeront en outre chacune d’une fan zone où les passionnés de football pourront se réunir pour visionner les matches sur grand écran et profiter de diverses animations (mini-terrains, espace culturel régional …)

Pour en savoir plus :

Tout savoir sur l’Euro 2016
Le site officiel de l’Euro 2016
Le calendrier des matches


Économie - La Cité du Vin ouvre ses portes à Bordeaux

JPEG

La Cité du Vin de Bordeaux a ouvert ses portes au public mercredi 1er juin, après son inauguration la veille en présence du président François Hollande et d’Alain Juppé, l’actuel maire de la ville.

Sa silhouette arrondie, œuvre du cabinet d’architectes parisien XTU, marque une rupture avec l’architecture classique bordelaise en faisant davantage référence à la fluidité et au liquide. « La Cité du vin incarne le lien indéfectible et historique entre la ville de Bordeaux et les vignobles », selon ses constructeurs. Trois ans de travaux ont été nécessaires pour construire cet imposant édifice dont l’objectif est de transmettre la passion du vin et de contribuer à développer le rayonnement international de la région.

Dès 2010, un comité d’orientation scientifique et culturelle a été constitué pour imaginer un parcours immersif et sensoriel qui s’étend sur 3 000 mètres carrés. Histoire du vin, diversité des cépages, mythes, terroir, architecture et même littérature liée au vignoble, expositions, débats sont au programme de la visite... La visite se présente sous la forme d’une déambulation libre en 19 étapes. Pas de sens de visite, le promeneur évolue à son rythme en suivant ses envies. Un « tour du monde des vignobles », un survol impressionnant des paysages viticoles du monde entier, est également proposé grâce à des écrans disposés sur le sol.

Pour ceux qui souhaitent simplement admirer la vue, un belvédère situé à 35 mètres offre un panorama unique sur la métropole girondine.

Pour en savoir plus :
Le site officiel de la Cité du Vin
Le Figaro


Sciences - FRIPON ouvre la chasse aux météorites !

JPEG

L’équipe du projet (Fireball Recovery and Inter Planetary Observation Network) a pour mission de surveiller le ciel, jour et nuit, à 360°. Une soixantaine de caméras orientées vers le ciel sont opérationnelles depuis ce mardi 31 mai sur tout le territoire français à l’initiative de l’Observatoire de Paris, du Muséum national d’Histoire naturelle, de l’Université Paris-Sud, d’Aix-Marseille Université et du CNRS. Le réseau devrait à terme en compter une centaine.

Ces caméras ont pour mission de traquer les météorites qui, à la différence des étoiles filantes, sont assez grosses pour atteindre le sol. Tout astéroïde dont la taille dépasse les dix mètres de diamètre et qui survolera la France (par beau temps) après avoir ¬pénétré dans l’atmosphère terrestre devrait être -immanquablement repéré.

Le réseau FRIPON permettra « de détecter en temps réel, les objets sous plusieurs angles et de calculer leurs trajectoires en 3D, leur vitesse et leur point d’impact éventuel avec une précision de l’ordre de quelques centaines de mètres », précise François Colas, astronome, responsable du projet FRIPON à l’Observatoire de Paris, au sein de l’Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides.

Pour mener les recherches de débris sur le terrain, le dispositif FRIPON comptera dès 2017 sur le soutien des « bénévoles chercheurs » à travers le programme de science participative réseau Vigie-Ciel, piloté par le Muséum national d’Histoire naturelle.

Pour en savoir plus :
Le communiqué de presse du CNRS
Futura-Sciences

Dernière modification : 10/06/2016

Haut de page