Brèves de France - 10 mars 2015 [es]

Culture - Exposition « Paris Habitat - Cent ans de ville, historique du logement social parisien »

A l’occasion du centenaire de Paris Habitat, le plus grand bailleur social d’Europe, le Pavillon de l’Arsenal présente jusqu’au 3 mai 2015 une exposition qui retrace l’histoire de cette institution. Du tout premier programme d’« Habitations à Bon Marché » aux nouveaux enjeux concernant les bâtiments d’aujourd’hui, les visiteurs pourront constater les évolutions du logement pour tous en France.

JPEG

Créé en 1914, l’Office public d’Habitations à Bon Marché pour la Ville de Paris est devenu en 2008 Paris Habitat. Il a été à l’origine des tout premiers immeubles populaires, sortis de terre en 1920. Précurseur en matière de confort et d’architecture urbaine, l’institution a joué un rôle majeur dans l’évolution du paysage de la ville de Paris. Elle gère aujourd’hui plus de 120 000 logements concernant environ 200 000 habitants, soit près de 10 % du patrimoine immobilier de la capitale.

L’exposition est développée autour d’une maquette de 120 m² représentant un regroupement géographique des différents quartiers dans lesquels Paris Habitat a bâti son histoire. Une quarantaine de projets emblématiques témoins notamment de l’après Seconde Guerre Mondiale ou de l’émergence des grands ensembles HLM sont présentés et racontent ainsi les 100 ans d’une institution aujourd’hui confrontée aux défis écologiques du logement respectueux de l’environnement.

Pour en savoir plus :
Site du Pavillon de l’ArsenalLe Parisien
Le Parisien
Paris.fr


Économie - Paris-Ile de France au 3ème rang pour les investissements créateurs d’emplois et d’activités nouvelles

L’édition 2015 du Global Cities Investment Monitor, une étude de KPMG et de Paris-Ile de France Capitale Economique, classe Paris au 3ème rang pour les investissements internationaux créateurs d’emplois et d’activités nouvelles. Le classement, qui compare 25 métropoles dans le monde, souligne l’attractivité croissante de la capitale française après plusieurs années difficiles.

JPEG

Dans un contexte de mondial de stabilisation des investissements internationaux après une période de fortes baisses, la progression importante de Paris-Ile de France est particulièrement encourageante. Avec 170 projets d’investissement entre octobre 2013 et octobre 2014, la région affiche l’une des plus belles progressions du classement. En ce qui concerne les fonctions stratégiques, Paris-Ile de France s’impose également dans le top 3 des métropoles destinataires de directions marketing et ventes et de centres de design, développement et formation, et à la 2ème place en termes d’installations de quartiers généraux et de centres de recherche et développement.

La progression de la région francilienne est notamment due au retour des investisseurs et américains (36% des investissements, +8 points par rapport à 2013) et de la confiance renouvelée des européens (51%), stimulés par les infrastructures, la disponibilité des talents ou encore la qualité de vie. Pour se hisser au niveau des deux villes leaders, Paris doit toutefois encore séduire les investisseurs des pays émergents, notamment asiatiques, moins présents (9 % des investissements) qu’à Londres et Shanghai.

Pour en savoir plus :
Rapport de l’étude de KPMG en ligne
Synthèse de l’étude
BFM TV


Sciences - L’origine des 4 variantes du virus du sida désormais élucidée

Une équipe internationale de chercheurs menée par Martine Peeters, virologue de l’Institut français de Recherche pour le Développement (IRD) à l’Université de Montpellier, a récemment levé le voile sur l’origine de deux des quatre variantes du virus du sida. Avec cette publication, parue le 2 mars dernier dans les Comptes rendus de l’Académie américaine des sciences (PNAS), les sources de toutes les souches virales de l’infection chez l’homme sont désormais connues.

JPEG

Le VIH se divise en quatre groupes (M, N, O, P). Chaque groupe a une origine propre, résultat de la transmission du virus du singe à l’homme. Les groupes M et N ont été identifiés il y a quelques années. Le groupe M constitue la souche la plus répandue, responsable de la pandémie qui a atteint près de 40 millions de personnes. Les réservoirs O et P restaient inconnus. L’équipe dirigée par Martine Peeters a démontré que ces souches O et P ont été transmises à l’homme par le gorille du sud-ouest du Cameroun. Les autres souches proviennent quant à elle du chimpanzé.

Les résultats ont été obtenus à partir d’analyses génétiques de déjections de chimpanzés et de gorilles du Cameroun, du Gabon, de la République Démocratique du Congo et d’Ouganda. Ces travaux permettent de mieux comprendre l’origine de cette maladie afin d’évaluer plus précisément les risques pour les populations humaines. Le virus aurait franchi la barrière des espèces lors de chasses, à cause de morsures ou d’écorchures d’une bête infectée ou par la consommation de viande de brousse.

Martine Peeters est une spécialiste du VIH mondialement reconnue. Son laboratoire, situé à Montpellier, est accrédité par l’Organisation mondiale de la santé comme laboratoire de référence pour l’analyse des souches de VIH qui circulent en Afrique de l’Ouest.

Pour en savoir plus :
Le Monde
Sciences et Avenir

Dernière modification : 11/03/2015

Haut de page