Brèves de France - 12 septembre 2014 [es]

Culture - 27ème édition de la Biennale des Antiquaires au Grand Palais

JPEG

Du 11 au 21 septembre 2014, la Biennale des Antiquaires et de la Haute Joaillerie s’installe sous la verrière du Grand Palais. Cet événement réunit depuis les années 1950 les plus grands marchands d’art, exposant ainsi de véritables trésors au public.

Ce grand rendez-vous du luxe à la française réunira cette année plus 85 antiquaires et collectionneurs venus du monde entier pour exposer peintures, sculptures et meubles. Après Karl Lagerfeld en 2012, c’est à Jacques Grange que le Syndicat National des Antiquaires – organisateur de la Biennale – a confié la scénographie de l’événement. Le célèbre décorateur a choisi de réinterpréter les jardins du Château de Versailles et du Trianon, transformant ainsi le Grand Palais en un écrin de choix pour les objets d’art exposés. Le parfumeur Francis Kurkdjian, à qui l’on doit entre autres Le Mâle chez Jean-Paul Gaultier, s’est transformé pour l’occasion en ambienceur. Il a conçu une fontaine olfactive présentée dans l’entrée. Dix grands chefs, parmi lesquels Guy Martin, Emmanuel Renaut ou encore Philippe Mille, se succéderont chaque jour à la tête du restaurant mis en place pour l’occasion.

En 2012, la Biennale des Antiquaires avait attiré 90 000 visiteurs sur dix jours, faisant de cette biennale un véritable musée éphémère.

Pour plus d’information :
http://www.lemonde.fr/style/article/2014/09/05/les-antiquites-branchees_4481920_1575563.html#xtor=EPR-32280631-
http://www.grandpalais.fr/fr/evenement/biennale-des-antiquaires-2014

Economie - French Tech & République Numérique font leur rentrée

JPEG

Le gouvernement français continue de promouvoir activement le secteur du numérique : lors du Conseil des Ministres du 4 septembre, Axelle Lemaire, Secrétaire d’Etat au numérique, a dévoilé son plan d’action pour appuyer les institutions dans le cadre de la République Numérique. Ce plan d’action a été validé par le gouvernement. Il vise à soutenir le développement de start-up et des projets innovants en matière de numérique.

Une enveloppe de 15 millions d’euros a été confirmée pour mener des « opérations d’attractivité internationale », afin d’appuyer le développement de l’écosystème français du numérique à l’international. En complément, un dispositif sera mis en place pour faciliter l’implantation de talents étrangers en France. Le gouvernement s’est engagé à réunir autour de lui des investisseurs et des start-up chaque dernier jeudi du mois. L’objectif de ces rencontres est de porter cette dynamique en faveur du numérique et du digital dans le cadre des « Jeudigitaux ».

Une concertation sur tous les grands enjeux du numérique va par ailleurs être lancée par Matignon mi-septembre. Axelle Lemaire a déclaré vouloir « faire de la France l’usine du monde des ingénieurs ». Elle devrait également préparer un projet de loi numérique alors que ce secteur a le vent en poupe et s’impose dans l’agenda de la rentrée politique. L’action du gouvernement en matière de digital a reçu cette semaine une reconnaissance internationale, par le biais de l’ONU : la France s’est classée à la 4ème place mondiale des e-gouvernements et elle est le premier des pays européens du classement, signe du dynamisme de cette filière.

Pour plus d’information :
http://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/0203746071182-la-french-tech-reussit-sa-rentree-1038834.php
http://www.journaldunet.com/ebusiness/le-net/axelle-lemaire-lance-son-grand-projet-de-loi-numerique-0914.shtml (à voir ; cf. intro)

Sciences - Le professeur français Alim-Louis Benabid récompensé par le Prix Lasker

JPEG

Le neurochirurgien français Alim-Louis Benabid a été distingué, lundi 8 septembre, par la prestigieuse Fondation américaine Lasker, dont le prix est souvent considéré comme « l’antichambre du prix Nobel ». Membre de l’Académie des Sciences, il a reçu conjointement avec le neurologue américain Mahlon DeLong le prix de la recherche médicale pour leur mise au point de la technique dite de stimulation cérébrale profonde (SCP). Cette technique chirurgicale permet de réduire les tremblements et de restaurer les fonctions motrices chez des patients atteints de la maladie de Parkinson.

La Ministre française de la Sante, Marisol Touraine, s’est réjouie de la récompense octroyée au Professeur Benabid : « La récompense attribuée au Pr Alim Louis Benabid confirme la qualité exceptionnelle de la recherche médicale française, en particulier dans le domaine de la neurochirurgie ». Le neurochirurgien avait mené ses premiers essais en 1987. Il a dirigé le service de neurochirurgie de l’hôpital universitaire de Grenoble de 1989 à 2007, tout en dirigeant une unité de recherche de l’INSERM de 1988 à 2006. En 2009, il a fondé le centre de recherche médicale Clinatec à Grenoble, spécialisé dans le développement de nano-technologies pour la santé, notamment pour les maladies neuro-dégénératives.

Le Pr. Benabid est le 8ème français à être distingué par cette récompense.

Pour plus d’information :
http://sante.lefigaro.fr/actualite/2014/09/09/22762-parkinson-chercheur-francais-honore-prestigieux-prix-lasker
http://www.lemonde.fr/sciences/article/2014/09/08/le-neurochirurgien-francais-alim-louis-benabid-distingue-aux-etats-unis_4484069_1650684.html

Dernière modification : 12/09/2014

Haut de page