Brèves de France - 15 Août 2007


Création d’un grand ensemble européen de formations de haut niveau en aéronautique

L’Institut Supérieur de l’Aéronautique et de l’Espace (ISAE) est le résultat de la fusion de deux écoles, l’Ecole National Supérieur de l’Aéronautique et de l’Espace SUPAERO (créée en 1909) et l’Ecole National Supérieur d’Ingénieurs de Construction Aéronautiques ENSICA (1945), situées à Toulouse, la capitale européenne de l’aéronautique. Le rapprochement de ces institutions rattachées au Ministère de la Défense et sous tutelle de la Délégation Générale pour l’Armement (DGA) a débuté en 2004.
Cette fusion aboutira, à termes, à la création d’un grand ensemble européen de formations de haut niveau dans le domaine de l’aéronautique et de l’espace. L’ISAE a pour vocation de se situer parmi les trois meilleures universités européennes et de garantir l’obtention du diplôme à un minimum de 15% des ingénieurs en Europe. Ce projet permettra également le développement, non seulement d’une recherche de notoriété internationale, mais aussi des réseaux et de la coopération à un niveau mondial.
http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/43748.htm

Cinéma au Clair de Lune} " à la nuit tombée, le projecteur s’allume, le grand écran s’illumine…

"Cinéma au Clair de Lune" est un petit voyage qui incite à redécouvrir les lieux mythiques de la ville des Lumières à travers le cinéma. Il s’agit de treize projections ayant toutes pour décor la capitale française. Les spectateurs peuvent apprécier ces films d’hier et d’aujourd’hui sous les étoiles de Paris.
Cet été, pour son septième anniversaire, Cinéma au Clair de Lune rend hommage à l’Amérique ! Ce festival gratuit et en plein air, dirigé par le Forum des images à Paris, a été inauguré le 1er août avec la projection de "Victor Victoria" de Blake Edward, à Montmartre, et s’achèvera le 19 août avec le film Moulin Rouge de Baz Luhrman.
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/culture/20070801.OBS8938/le_festival_cinema_au_clair_de_lune_souvre.htm

Relancement du prometteur projet ferroviaire Lyon-Turin

La France et l’Italie relancent le projet Lyon-Turin. La liaison ferroviaire à grande capacité permettant le transfert modal de la route ver le rail favoriserait la dimension écologique en réduisant les émissions de CO2. Son coût est estimé à 12,5 milliards d’euros.
Le Ministre français de l’Ecologie, du Développement et de l’Aménagement durables, M. Jean-Louis Borloo et le Ministre italien des Infrastructures, M. Antonio Di Pietro, se sont réunis le lundi 16 juillet à Rome afin de signer la demande conjointe de financement à l’Union européenne pour la LGV Lyon-Turin. Cette sollicitation d’un co-financement de 725 millions d’euros est adressée à la Commission européenne pour la période 2007-2013 afin de permettre le lancement des premiers travaux dès 2011. Elle permettra donc de concrétiser une première phase du projet.

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3234,36-936344,0.html?xtor=RSS-3234

Dernière modification : 26/08/2014

Haut de page