Brèves de France - 1er avril 2015 [es]

Culture – « Les Grandes Eaux de Versailles » : une nouvelle saison est ouverte

JPEG

Samedi 28 mars dernier, le spectacle des Grandes Eaux de Versailles a été lancé pour une nouvelle saison, jusqu’au 1er novembre prochain. Après cinq mois d’arrêt, les quelques 50 bassins et fontaines des jardins de Versailles reprennent du service. Ils sont mis en valeur par différents parcours, renouvelés chaque année, qui célèbrent le faste du Domaine de Versailles de l’époque du Roi-Soleil. C’est également une façon ludique de découvrir, au son de la musique baroque, les jardins du château dessinés par le célèbre jardinier André Le Nôtre.

De 1661 à 1682, Versailles accueille la Cour et le siège du pouvoir. Louis XIV fait venir les plus grands artistes de l’époque pour construire le domaine. Le parc est réalisé sur près de 1000 hectares. Des travaux lourds sont menés pour donner naissance à un jardin raffiné. Ainsi, 35 kilomètres de canalisations souterraines sont construites pour acheminer l’eau vers 600 jets d’eau. Plus de trois siècles après, cet ingénieux système continue de fonctionner pour le bonheur des touristes. Certaines canalisations sont encore d’époque, d’autres ont été restaurées sous Napoléon. Versailles reste encore aujourd’hui le plus somptueux domaine de l’eau façonné par les arts.

Le spectacle des Grandes Eaux reproduit une mise en scène pensée par Louis XIV et réalisée par les Francine, des fontainiers italiens, avec André Le Nôtre. En soirée, les touristes peuvent aussi apprécier les Grandes Eaux Nocturnes, une balade dans les jardins autour d’effets aquatiques qui mêle animations visuelles et sonores ainsi que des feux d’artifice. En 2014, ces événements ont accueilli plus de 10 000 visiteurs par jour pour les 70 représentations proposées.

Pour en savoir plus :
FranceTV
Sortiraparis.com

Economie : La France, n°1 du crowdfunding en Europe

Le crowdfunding, ou financement participatif, est arrivé en France en 2008. En quelques années, il s’est imposé comme un nouveau modèle de financement de l’économie.

Fleur Pellerin, alors qu’elle était Ministre de l’économie numérique, voulait faire de la France « l’eldorado du crowdfunding ». Il semble que ce souhait se soit réalisé. En effet, depuis 2008, 64 500 projets ont été mis en ligne sur l’ensemble des plateformes françaises et 1,3 millions de français ont soutenu des projets par cette voie. En 2014, 20 380 projets ont été publiés et le montant global des fonds récoltés a atteint 152 millions d’euros, soit une augmentation de 200% par rapport à 2013, positionnant ainsi le pays comme n°1 en Europe. En moyenne, les donateurs apportent 60 euros.

Ce modèle de financement, qui bénéficie notamment aux PME, TPE et structures associatives, est reconnu par l’Etat, qui a édicté en 2014 de nouvelles règles pour sécuriser l’apport des contributeurs. Il existe actuellement en France une soixante de plateformes qui se divisent en trois catégories : dons, prêts (prêts rémunérés ou à taux zéro), investissements en capital. Les plateformes de prêts sont moins connues du grand public car elles concernant principalement des projets de développement des entreprises. Pourtant, elles ont généré 88,4 millions d’euros l’an dernier (+84% par rapport à 2013). Les investisseurs peuvent aussi donner des fonds en l’échange de parts dans une société, on parle alors de crowdinvesting.

Pour en savoir plus :
Le Monde
Le Figaro

Dernière modification : 10/04/2015

Haut de page