Brèves de France - 3 mars 2015 [es]

Culture - « Timbutktu » et les jeunes acteurs français, grands vainqueurs des Césars 2015

Suivie par 2,4 millions de téléspectateurs le vendredi 20 février dernier, la 40ème cérémonie des Césars a consacré le film d’Abderrahmane Sissoko « Timbuktu », tout en réservant son lot habituel de surprises. Des récompenses qui couronnent une très belle année 2014 pour la production cinématographique française, forte de 90 millions d’entrées dans les salles du monde entier.

JPEG

Malgré des succès commerciaux à l’étranger tels que « Qu’est-ce qu’on a fait au bon dieu », « Supercondriaque » ou « Lucy », les Césars ont choisi cette année de mettre à l’honneur le film franco-mauritanien Timbuktu, récit de la vie d’une famille au Mali sous le joug des djihadistes. 7 prix, dont les 3 principaux (meilleur film, meilleure réalisation et meilleur scénario original) sont venus honorer le cinéma politiquement engagé d’Abderrahmane Sissoko. De nombreuses personnalités francophones ont salué le film comme « un acte de haute diplomatie culturelle ».

La cérémonie 2015 a également récompensé le talent d’une nouvelle génération d’acteurs français, dont Louane Emera, qui s’est imposée dans la catégorie « meilleur espoir féminin » pour son tout premier rôle avec « La famille Bélier ». Chez les hommes, Pierre Niney est devenu le plus jeune « meilleur acteur » pour son interprétation du couturier Yves Saint-Laurent dans le film éponyme. Enfin, l’acteur américain Sean Penn s’est vu remettre un César d’honneur pour l’ensemble de sa carrière.

Pour en savoir plus :
Le palmarès des Césars 2015
Le Nouvel Observateur
La Croix


Économie - Le Salon de l’agriculture 2015, la plus grande ferme de France

Inauguré samedi 21 février par le président François Hollande, le 52ème Salon de l’Agriculture de Paris a fermé ses portes le dimanche 1er mars. Avec 691 000 visiteurs pour l’édition 2015, il reste l’un des événements les plus populaires et les plus fréquentés de France, et le rendez-vous à ne manquer pour tous les acteurs de la filière agricole.

JPEG

Divisé en 4 sections, le salon montre chaque année l’élevage, les produits gastronomiques, les cultures végétales et les services et métiers de l’agriculture en France. Les visiteurs ont pu découvrir au cours de ces neuf jours plus de 4000 animaux entre les 1050 espaces réservés aux exposants. 2200 inscrits ont pris part aux concours animaux selon leurs espèces respectives : bovins, ovins, caprins, porcins, équins, asins et canins.

Pour cette édition 2015, le salon a mis l’accent sur deux aspects particuliers, en premier lieu la diversité des produits agricoles français sous le slogan « Faites voyager vos papilles au cœur des terroirs français et des spécialités du monde ! », avec lequel les producteurs ont présenté les spécialités des différentes régions du pays. Autour de « L’Agriculture en mouvement », thème général de l’événement, les organisateurs s’étaient fixé l’objectif de mener une réflexion sur les moyens de parvenir à une production suffisante pour nourrir toute la planète sans négliger la qualité.

Pour en savoir plus :
Le site du Salon de l’Agriculture
France Télévisions
L’Express


Planète - La France devient la troisième terre de l’agriculture biologique en Europe

L’Agence Française pour le Développement et la Promotion de l’Agriculture Biologique (Agence Bio) a dévoilé les chiffres de l’agriculture biologique pour l’année 2014. : avec 1,1 millions d’hectares cultivés et un marché équivalent à 5 milliards d’euros, la France devient la troisième surface agricole bio d’Europe derrière l’Italie et l’Espagne. Une dynamique d’avenir, générée par les producteurs et massivement suivie par les consommateurs.

JPEG

Ce sont en effet plus de 2000 agriculteurs français qui se sont lancés l’année dernière dans l’exploitation biologique, doublant ainsi les chiffres du secteur entre 2007 et 2012. La production a également été stimulée par des consommateurs devenus plus soucieux de leur santé, à la recherche de nature et d’authenticité et donc plus enclins à acheter des produits biologiques. Résultat, le marché national a bondi de 10 % sur l’année 2014 et les agriculteurs français se hissent progressivement au niveau de la demande, en fournissant désormais 75 % des produits consommés dans le pays.

Cette tendance devrait s’accentuer. Le plan « Ambition Bio » de l’agence française estime que 8% de la surface agricole française pourrait être cultivée en bio en 2017 contre 5,5 % aujourd’hui. 100 000 hectares sont actuellement en conversion et devrait contribuer à une nouvelle augmentation de la production en 2015, qui se concentre essentiellement pour l’heure dans le sud de la France.

Pour en savoir plus :
Le dossier de presse de l’Agence Bio
Le Monde
Les Echos

Dernière modification : 03/03/2015

Haut de page