Brèves de France - 23 octobre 2014 [es]

Culture - FIAC 2014 : l’art contemporain s’expose à Paris

JPEG

Du 23 au 26 octobre 2014, la 41ème édition de la Foire internationale d’art contemporain (FIAC) se déroulera à Paris. Galeries, collectionneurs, représentants de maisons de ventes, directeurs de musées et de fondations sont attendus au Grand Palais, pendant que les nombreux rendez-vous « hors les murs » et les multiples « manifestations satellites » seront ouverts au public.


Les œuvres de près de 3500 artistes venus de 26 pays différents seront exposées aux quatre coins de la capitale française : sur les berges de la Seine des activités liées au cinéma, au Jardin des Plantes et au Muséum d’histoire naturelle, des œuvres liées à la nature, à la biodiversité ou à l’environnement.

Cette manifestation positionne Paris comme une des capitales mondiales de la création contemporaine.

Quatre galeries de Mexico seront présentes : House of Gaga, Kurimanzutto, Labor et Proyectos Monclova. Elles exposeront entre autres des artistes comme Julio Ruelas, Gabriel Orozco, Jennifer Allora & Guillermo Calzadilla, Adrián Villar Rojas, Damián Ortega, Abraham Cruzvillegas, Irene Kopelman ou encore Nina Beier.

Pour en savoir plus :

http://www.fiac.com/fr/paris
http://www.paris.fr/accueil/culture/fiac-2014-l-art-contemporain-investit-paris/rub_9652_actu_106091_port_24330
http://www.lesechos.fr/industrie-services/services-conseils/0203771763751-fiac-ledition-2014-1054938.php
http://www.parisbouge.com/mag/articles/fiac-2014-paris-ci-c-est-par-l-art-1673
http://www.lefigaro.fr/arts-expositions/2014/10/20/03015-20141020ARTFIG00015-la-fiac-deux-lieux-mille-expositions.php/>



Economie - Le Salon international de l’alimentation fête ses 50 ans.

JPEG

Du 19 au 23 octobre 2014, le Parc des Expositions de Paris accueille le Salon international de l’alimentation (SIAL), événement majeur du secteur agroalimentaire mondial. Le SIAL est organisé tous les deux ans à Paris et rassemble 6 000 exposants, dont 85% sont étrangers. Le salon attire environ 150 000 visiteurs, tous professionnels de l’agroalimentaire.

Haut-lieu des affaires et vitrine internationale du secteur agroalimentaire, le SIAL est révélateur des grandes tendances actuelles. Par exemple cette année, l’accent est mis sur le plaisir de manger des aliments sains et naturels. De même, la mode du « faire soi-même » est encore à l’honneur.


La France est le cinquième exportateur mondial dans ce secteur, avec 18 000 entreprises. Les industries agroalimentaires sont le deuxième employeur industriel en France : elles représentent 15% de l’emploi industriel et 2% du PIB.

Pour en savoir plus :

http://www.sialparis.fr/index.php/Le-salon/Decouvrez-le-SIAL-2014
http://www.la-croix.com/Actualite/Economie-Entreprises/Economie/Le-Salon-international-de-l-alimentation-une-vitrine-de-nos-modes-alimentaires.-2014-10-20-1251744
http://www.liberation.fr/societe/2014/10/19/luxe-gourmandise-et-volupte-l-innovation-alimentaire-en-vitrine-a-villepinte_1125018


Science - Un test de diagnostic rapide d’Ebola, mis au point par des chercheurs français

JPEG


Une équipe de chercheurs du Commissariat à l’Energie Atomique (CEA) a mis au point un test de diagnostic rapide du virus Ebola. Ce test a été validé sur le plan technique par des chercheurs du laboratoire de haute sécurité Jean-Mérieux de Lyon, qui dépend de l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (Inserm).

Cet outil répond à un besoin essentiel dans le combat contre Ebola, qui a déjà provoqué plus de 4500 décès depuis le déclenchement de l’épidémie : celui de diagnostiquer au plus vite les nouveaux porteurs du virus. Aujourd’hui, la procédure de diagnostic est longue et assez lourde : elle ne peut être réalisée qu’en laboratoire et prend entre six et sept heures. Le test développé par les chercheurs français donne, lui, un résultat en 15 minutes seulement. Il fonctionne à la manière d’un test de grossesse, avec une goutte de sang, d’urine ou du plasma.

Ce test doit encore être validé sur le terrain. On saura à la fin de l’année s’il peut être utilisé à grande échelle. D’ici là, ce test permettra de prendre en charge plus rapidement les patients dont le résultat est positif. Si le résultat est négatif, un test de laboratoire classique doublera le test rapide pour s’assurer que le patient n’est pas porteur du virus.

Pour en savoir plus :

http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/10/22/les-chercheurs-francais-mobilises-sur-tous-les-fronts-contre-ebola_4510530_3244.html
http://www.rfi.fr/europe/20141022-ebola-recherche-francaise-progresse-cea-favipiravir-avigan/
http://www.la-croix.com/Actualite/France/Les-chercheurs-francais-se-mobilisent-contre-le-virus-Ebola-2014-10-21-1252436

Dernière modification : 24/10/2014

Haut de page