Brèves de France - 30 avril 2010

Du Greco à Dalí, la collection du Mexicain Pérez Simón au Musée Jacquemart-André

JPEG
Source : http://www.musee-jacquemart-andre.com/fr/jacquemart/177-events/?displayType=DetailALaUne&eventId=505

Le Musée Jacquemart-André de Paris présente l’exposition Du Greco à Dalí : les grands maîtres espagnols. La collection Pérez Simón jusqu’au 1er août 2010. Les 50 œuvres proposées, signées par plus de 25 maîtres, proviennent du trésor du collectionneur mexicain Juan Antonio Pérez Simón et rendent hommage à quatre siècles de création artistique espagnole.

L’exposition propose un panorama inédit, réunissant des œuvres majeures des différentes périodes de l’art espagnol. Elle suit un parcours thématique, dont chaque étape est illustrée de pièces révélatrices des traditions, de la continuité, mais aussi des ruptures qui ont marqué la création artistique. L’exposition présente d’abord la peinture du siècle d’or, où l’art religieux, avec les œuvres du Greco ou de Bartolomé Estéban Murillo, côtoie l’art profane, notamment celui de Goya.

Passant les portraits de monarques espagnols, le visiteur découvre les œuvres de Joaquín Sorolla, mettant en scène des fêtes populaires et autres tableaux de la vie quotidienne. Ses héritiers, par leur travail sur la lumière et la couleur permettront le passage à « la modernité ». Le parcours s’achève avec les grands maîtres espagnols tels que Pablo Picasso, Joan Miró et Salvador Dalí dont les œuvres, mêlant cubisme et surréalisme, ont bouleversé l’art du XXème siècle.

Juan Antonio Pérez Simón est un homme d’affaires mexicain d’origine espagnole, né en Espagne en 1941. Sa collection, qui rassemble depuis les années 1970 peintures, sculptures, dessins, gravures, objets d’art décoratif, ainsi qu’une bibliothèque de plus de 50 000 volumes, est l’une des plus remarquables d’Amérique Latine.

Pour plus d’information :

http://www.musee-jacquemart-andre.com/fr/jacquemart/177-events/?displayType=DetailALaUne&eventId=505

Le Premier Ministre lance des projets d’investissements dans les secteurs de l’enseignement, de la recherche et du développement durable

JPEG
Source : Images de France, 3ème édition

Le 3 mai, le Premier Ministre François Fillon a signé les dix premières conventions du Programme d’investissements d’avenir, financé par le grand emprunt, avec différents opérateurs publics. Celles-ci seront destinées à financer des projets à hauteur de 6,85 milliards d’euros dans plusieurs secteurs clés tels que l’enseignement, la recherche ou le développement durable.

Les dix premières conventions ont été signées entre l’Etat et divers opérateurs publics, dont la Banque Oséo, l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (Ademe) et l’Agence Nationale de la Recherche, en présence de René Ricol, Commissaire général à l’investissement. François Fillon a souligné que ces financements s’adresseraient aux « secteurs les plus prometteurs pour l’avenir de l’économie française ».

6,85 milliards d’euros seront donc destinés à financer des projets dans les domaines de la recherche, de la santé, de l’enseignement, de la biotechnologie, et du développement durable. La mise en place de « prêts verts » à l’industrie et le financement de l’isolation thermique des logements sont également prévus. Les premiers appels à projet devraient être lancés en juin 2010. François Fillon a estimé que ces conventions génèreraient 16 milliards d’euros d’investissements grâce aux « financements privés qu’elles vont déclencher ».

Au total, le gouvernement investira 35 milliards d’euros dans le cadre du grand emprunt et estime qu’il rapportera 60 milliards d’euros grâce aux financements additionnels provenant du secteur privé, des collectivités locales ou des aides européennes.

Pour plus d’information :

http://www.gouvernement.fr/premier-ministre/faire-de-la-france-le-pays-d-europe-le-plus-attractif-pour-les-chercheurs-les-inves

Le gouvernement français lance l’Atlas National de la Biodiversité

JPEG

Source : Images de France, 3ème édition

Le 3 mars, Chantal Jouanno, secrétaire d’Etat chargée de l’Ecologie, Martin Hirsch, président de la future agence du Service Civique, et Marc-Philippe Daubresse, ministre de la Jeunesse et des Solidarités actives, ont présenté à Combs-la-Ville (Seine-et-Marne), l’Atlas National de la Biodiversité pour les communes. Outil essentiel à la connaissance, la protection et la valorisation de la biodiversité, cet atlas permettra aux communes de mettre en œuvre des politiques publiques durables.

Fondé sur un inventaire précis et cartographié des habitats, de la faune et de la flore, l’atlas a pour ambition de sensibiliser et de mobiliser les élus locaux, les acteurs socio-économiques et les citoyens à la préservation de la biodiversité. Elaboré avec l’appui d’une équipe d’experts pluridisciplinaires, il permettra de compiler les informations nécessaires à la mise en œuvre de politiques locales et nationales respectueuses des écosystèmes.

Au total, sept communes pilotes ont été choisies pour tester ce dispositif, dont trois dans le département de la Seine-et-Marne. Le gouvernement compte sur la participation d’au moins 1000 communes d’ici 3 ans et de 260 pour l’année 2010.

Dans le cadre du service civique – qui permet à tout volontaire de 16 à 25 ans de prendre part à une mission de durée déterminée au service de la collectivité et de l’intérêt général - le ministère de la Jeunesse et des Solidarités actives entend encourager les jeunes générations à s’engager dans cette initiative. Elles représentent en effet un atout essentiel pour appuyer la constitution des atlas, mais aussi pour sensibiliser la population et les acteurs locaux à la biodiversité.

Pour plus d’information :

www.biodiversite2010.fr

Dernière modification : 26/08/2014

Haut de page