Brèves de France - 31 mai 2010

Paris célèbre le Bicentenaire des Indépendances latino-américaines

JPEG

Source : http://www.bicentenaireameriquelatine.fr/pays/en-france/semaine-de-lamerique-latine-et-des-caraibes/

Du 31 mai au 5 juin, l’Amérique latine est à l’honneur dans la capitale française. La ville de Paris accueille la Semaine de l’Amérique latine et des Caraïbes, une des premières grandes manifestations organisées dans le cadre de la célébration en France du Bicentenaire des Indépendances latino-américaines.

Tout au long de l’année 2010, la France organise des manifestations sur l’ensemble de son territoire pour commémorer les 200 ans de l’indépendance de plusieurs pays d’Amérique latine et des Caraïbes. Le 12 mai dernier, le ministère des Affaires Etrangères et Européennes et les ambassades latino-américaines en France ont donné le coup d’envoi des célébrations, qui seront l’occasion de « rendre plus visibles la force, la richesse et l’actualité des liens entre la France et l’Amérique latine », comme l’a souligné Mme Elisabeth Béton-Délègue, Directrice des Amériques et des Caraïbes au Quai d’Orsay.

Paris est l’une des premières grandes étapes des festivités. Pour cette Semaine de l’Amérique latine et des Caraïbes, vingt pays se sont associés afin de mettre en place une programmation riche et diversifiée : des projections, des conférences, des rencontres et des concerts invitent le public à découvrir différents aspects de l’histoire et de l’actualité de l’Amérique latine.

Durant cette semaine, deux temps forts sont dédiés au Mexique, et tout particulièrement à la Révolution de 1910. Les 26 courts-métrages du projet Hasards, humeurs et petites histoires de l’Indépendance et de la Révolution de Rigo Mora, René Castillo, Luis Téllez, Rita Basulto et Karla Castañeda seront projetés et l’historienne spécialiste du Mexique Annick Lempérière donnera une conférence sur l’historiographie et les mythes de la Révolution mexicaine.

Pour plus d’information :
http://www.bicentenaireameriquelatine.fr/pays/en-france/semaine-de-lamerique-latine-et-des-caraibes/
http://www.lafrancolatina.com/spip.php?article1766

Le gouvernement créé une Commission Nationale pour le Commerce équitable

JPEG

Source : Images de France, 3ème édition

Le 22 avril, la secrétaire d’Etat à l’Ecologie, Chantal Jouanno, et le secrétaire d’Etat au Commerce, Hervé Novelli, ont mis en place la Commission Nationale du Commerce Equitable (CNCE). Son objectif sera d’identifier, par une sorte de label d’Etat, le secteur du commerce équitable, qui connaît un succès grandissant ces dernières années.

Le commerce équitable repose sur des principes éthiques : assurer une juste rémunération du travail des producteurs et artisans les plus défavorisés ; garantir les droits fondamentaux de ces producteurs ; ou favoriser la préservation de l’environnement. Or, les labels de consommation responsable s’étant répandu depuis quelques années, il est devenu de plus en plus difficile pour le consommateur de distinguer ceux qui défendent réellement ces principes de ceux qui en font essentiellement une stratégie de vente.

La CNCE a été créée pour répondre à cette difficulté en faisant un tri parmi les nombreux organismes de commerce équitable et en apportant une information plus lisible et transparente aux consommateurs. Elle sera composée de représentants des pouvoirs publics et de professionnels du secteur et jouera un rôle de « certificateur des certificateurs ».

L’action de la CNCE ira toutefois plus loin que la reconnaissance des organisations de commerce équitable, puisqu’elle aura également pour ambition de promouvoir le commerce équitable auprès des consommateurs, des collectivités locales ou des entreprises.

Pour plus d’information :
http://www.developpement-durable.gouv.fr/spip.php?page=article&id_article=15643

 

Des chercheurs français testent le changement climatique sur une forêt de l’Hérault

JPEG

Source : Images de France, 3ème édition

Le Centre d’Ecologie Fonctionnelle et Evolutive (CEFE) du CNRS (Centre National de Recherche Scientifique) étudie depuis plusieurs années le cycle du carbone et la vulnérabilité de la forêt au changement climatique sur une forêt de chênes verts près de Montpellier (Hérault).

Cette étude se fonde sur les prévisions du GIEC (Groupe d’Experts Intergouvernemental sur le Climat) selon lesquelles d’ici la fin du siècle, il y aurait une augmentation de la fréquence des sécheresses et une baisse des précipitations de 20 à 30% en région méditerranéenne. Les chercheurs du CNRS ont donc choisi de tester la résistance et l’adaptation au changement climatique du chêne, l’une des espèces dominantes dans les forêts de la côte méditerranéenne française.

Deux expériences sont actuellement en cours. L’une, lancée en 2008, consiste en la simulation d’une sécheresse de 6 mois avec l’installation d’un toit mobile au-dessus des arbres. Une autre, lancée en 2003 dans le cadre du programme européen Mediterranean Terrestrial Ecosystem and Increasing Drought (Mind), permet de réduire de 30% la quantité de pluie disponible grâce à un système de gouttières. Dans les deux cas, la quantité de CO² captée et rejetée par l’arbre est minutieusement mesurée.

Les premiers résultats rendus publics par le CNRS révèlent que les chênes verts résistent très bien à ces deux expériences. La croissance des arbres n’est pas affectée, seule une légère baisse du nombre de feuilles est observée. Les chercheurs préparent une troisième expérience qui permettra de simuler une sécheresse de 60%, afin d’identifier d’éventuels effets de seuil et prévenir les situations de crise de l’écosystème.

Pour plus d’information :

http://www2.cnrs.fr/presse/journal/2983.htm

 
 

Dernière modification : 26/08/2014

Haut de page