Brèves de France - 31 mars 2011

Exposition Brassens ou La Liberté

JPEG

Source : Images de France 4èmè édition

La Cité de la Musique de Paris accueille du 15 mars au 21 août l’exposition Brassens ou La Liberté, consacrée à la vie et à la carrière artistique du poète, auteur-compositeur-interprète de renom, près de 90 ans après sa naissance.

Cette rétrospective présente au public de nombreux documents inédits, tels que des manuscrits et des carnets confiés par la famille et les proches du chanteur, des archives sonores, des images télévisuelles et des photographies. Ces pièces témoignent de la vie publique de Georges Brassens, de ses débuts sur scène à ses grandes tournées, dépeignant également le portrait plus intime d’un homme lettré, féru de musique, d’un libre-penseur.

Le parcours de l’exposition a été conçu par le dessinateur Joann Sfar, auteur de la bande dessinée Le Chat du Rabbin et réalisateur de Gainsbourg : la vie héroïque (2010), et par la journaliste Clémentine Deroudille, petite-fille du photographe Robert Doisneau. Les commissaires proposent une mise en scène chronologique de la vie de Brassens, entrecoupée de plusieurs passages thématiques : la littérature, l’écriture, l’anarchie, les disques, le cinéma. Le parcours est ponctué de dessins de Joann Sfar, qui éclairent la vie et l’œuvre du chanteur.

L’exposition met également l’accent sur la dimension universelle de Brassens et sur les multiples interprétations de sa musique dans le monde. Les visiteurs peuvent ainsi écouter ses mélodies dans de nombreuses langues, telles que le russe, le créole, l’espagnol ou l’italien.

Pour plus d’information :

http://www.cite-musique.fr/francais/evenement.aspx?id=11120

Les investissements étrangers en France ont augmenté de 22% en 2010

JPEG

Source : Images de France 4èmè édition

La ministre de l’Economie, des Finances et de l’Industrie Christine Lagarde a annoncé une hausse de 22% des investissements étrangers en France en 2010, signe clair de reprise suite à la période de stagnation connue pendant la crise.

La France a recensé 782 projets d’investissements étrangers en 2010, soit une croissance de 22% qui témoigne d’un niveau record d’attractivité du pays depuis 15 ans. La ministre a également indiqué que ces projets, dont 65% ont été initiés par des entreprises européennes et 22% par des entreprises américaines, permettront de créer ou de préserver 31 815 emplois, ce qui représente une augmentation de 6 % par rapport à 2009.

Un nombre croissant de projets d’investissements concerne les secteurs à forte valeur ajoutée, en particulier celui des énergies renouvelables, pour lequel on recense 89 projets en 2010, soit une progression de 46 % par rapport à 2009, et celui de la Recherche & Développement avec 51 projets en 2010, soit 21% de plus par rapport à 2009.

Mme Lagarde s’est félicitée de « l’important effort d’ouverture du marché français aux entreprises étrangères », rappelant que celles-ci génèrent en France plus de deux millions d’emploi et 22% de la recherche. Témoignant de la volonté du gouvernement français de consolider ces chiffres en 2011, la Ministre a annoncé la mise en place dans l’année d’un service d’accueil fiscal unique qui s’adressera aux investisseurs non résidents.

Pour plus d’information :
http://www.gouvernement.fr/gouvernement/2010-annee-de-reprise-pour-les-investissements-etrangers-en-france

Une technologie prometteuse pour l’assistance médicale à la procréation à Nantes

JPEG

Source : Images de France 4èmè édition

Le centre d’assistance médicale à la procréation (AMP) du Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Nantes est le premier établissement français à utiliser l’EmbryoScope, nouvelle technologie qui, par une observation plus précise des premiers stades du développement embryonnaire, est jugée prometteuse pour augmenter les chances de grossesse des couples infertiles dans les cas de fécondation in vitro.

L’EmbryoScope permet d’observer le développement de l’embryon grâce à une camera placée à l’intérieur de l’incubateur, et donc d’éviter de sortir l’embryon de celui-ci comme dans les systèmes classiques, opération qui génère un risque très important. Le second avantage est de permettre d’obtenir plus d’informations sur l’embryon afin de sélectionner celui qui aura le plus de chance de déboucher sur une grossesse. Si cet objectif est atteint, l’implantation d’un seul embryon sera suffisante, limitant ainsi les grossesses gémellaires, considérées comme risquées par les médecins.

Créé par une société danoise, l’EmbryoScope a été prêté au CHU de Nantes pour une période de trois mois, dans le cadre d’une étude européenne visant à déterminer un modèle mathématique à partir des différents résultats obtenus. Quarante cinq appareils sont déjà en cours d’expérimentation en Europe.

Alors que, d’après une étude du Congrès de la Société Européenne de Reproduction (ESHRE), près d’un couple sur six connaît des problèmes d’infertilité dans le monde, l’EmbryoScope suscite une véritable espérance pour renforcer les chances de succès de la fécondation in vitro.

Pour plus d’information :
http://www.chu-nantes.fr/centre-d-assistance-medicale-a-la-procreation-amp—2399.kjsp

Dernière modification : 26/08/2014

Haut de page