Brèves de France - 15 mai 2011

Exposition Gallimard, 1911-2011 : un siècle d’édition à la BNF

JPEG

Source : http://www.bnf.fr/fr/evenements_et_culture/anx_expositions/f.gallimard_siecle_dedition.html

A l’occasion du centenaire de la création des Éditions Gallimard, la Bibliothèque Nationale de France (BNP) accueille, du 22 mars au 3 juillet, l’exposition Gallimard, 1911-2011 : un siècle d’édition. La prestigieuse maison d’édition française se dévoile et présente des pièces rares, invitant ainsi le public à parcourir son histoire et celle de la grande littérature du XXème siècle.

Résultat de la collaboration entre la BNF et l’Institut National de l’Audiovisuel (INA), l’exposition met à l’honneur les écrivains les plus reconnus du siècle dernier, à travers des documents inédits, archives, photographies, manuscrits, correspondances et ressources audiovisuelles.

La première partie du parcours, riche en témoignages, fiches de lectures et photographies, présente les œuvres, de leur genèse à leur publication par Gallimard, en mettant l’accent sur la relation entre l’auteur et son éditeur. Dans un deuxième temps, l’exposition retrace l’histoire de la maison d’édition et de certains de ses temps forts, notamment lorsqu’elle a refusé de publier Du côté de chez Swann de Marcel Proust. En outre, l’exposition dévoile quelques « secrets de fabrication » de Gallimard, tels que le choix d’une couverture ou la promotion d’un livre.

La présentation met en valeur la liste d’écrivains illustres que renferme le catalogue de cette maison d’édition, qui a publié aussi bien de célèbres intellectuels français comme Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir que des écrivains américains de la Beat Generation tels que Jack Kerouac.

Pour plus d’information :

http://www.bnf.fr/fr/evenements_et_culture/anx_expositions/f.gallimard_siecle_dedition.html

Lancement de Global [X] par des entreprises françaises, en appui aux opérations de maintien de la paix de l’ONU

JPEG

Source : Ministère des Affaires étrangères et européennes (MAEE) - Service photographique

Les entreprises françaises Geodis, spécialiste de l’aéronautique, Sodexo, leader mondial de la restauration, Thales et le Groupe d’Intérêt Economique Access (GIE Access), qui rassemble onze Petites et Moyennes Entreprises (PME), ont annoncé le 29 avril le lancement de leur société commune, Global [X], pour appuyer les opérations de maintien de la paix des Nations Unies.

Cette association, qui a reçu le soutien du secrétaire d’Etat français au Commerce extérieur, Pierre Lellouche, et du Medef International lors de son lancement, permettra d’analyser les besoins de l’ONU dans la mise en place et à chaque stade de ses opérations de maintien de la paix. Global [X] y répondra en mettant à disposition des « Modules de Services », qui devront être opérationnels rapidement et dans le monde entier. Ils prévoient notamment la construction de camps, la gestion du trafic aérien, des services logistiques et les communications.

Recensées parmi les fournisseurs officiels des Nations Unies, les entreprises partenaires de Global [X] souhaitent ainsi renforcer leur présence dans les marchés portant sur les opérations de maintien de la paix, auxquels l’ONU consacre 14 milliards de dollars chaque année, dont 20 % sont destinés à la gestion des services et des équipements des troupes en mission.

Pour plus d’information :

http://www.geodis.fr/file/communique/pj/6e/bf/6b/77/global_x_vf4484894782232253651.pdf

Remise de la première médaille de l’innovation du CNRS

JPEG

Source : Ministère des Affaires étrangères et européennes (MAEE) - Service photographique

La ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Valérie Pécresse, a remis le 27 avril la première médaille de l’innovation du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) à l’économiste Esther Duflo, au physicien Mathias Fink et au roboticien François Pierrot.

Cette décoration vise à récompenser des scientifiques dont les travaux ont apporté des innovations, dans différentes disciplines de recherche. Pour cette première édition, le jury était composé d’Albert Fert, Prix Nobel de physique, de membres du CNRS et du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, ainsi que de représentants d’entreprises.

Professeure à l’Institut de Technologie du Massachusetts (MIT) et ancienne élève de l’Ecole Normale Supérieure (ENS), Esther Duflo est une spécialiste du développement. L’économiste française, dont le travail est mondialement reconnu, est à l’origine de la notion d’expérimentation en situation réelle dans le champ de l’économie. Ses recherches, qui allient travail de terrain et réflexions fondamentales, s’appliquent notamment à l’éducation, à la santé et à l’agriculture.

Le physicien Mathias Fink, qui se définit comme « un scientifique porté avant tout par le plaisir de découvrir de nouvelles idées », a apporté plusieurs innovations dans le domaine médical, notamment un échographe capable de diagnostiquer des tumeurs indécelables par simple palpation.

François Pierrot, directeur de recherche au laboratoire d’informatique, de robotique et de microélectronique de Montpellier, a pour sa part été récompensé pour ses créations dans le domaine des robots, en particulier pour celle du robot le plus rapide du monde dans sa catégorie, utilisé sur des chaînes de montage. Ses recherches ont également bénéficié au monde médical.

Pour plus d’information :

http://www2.cnrs.fr/presse/communique/2170.htm

Dernière modification : 26/08/2014

Haut de page