Brèves de France - 15 janvier 2011

« Un état du monde… et du cinéma »

JPEG

Source : Images de France 4ème édition, Ministère des Affaires Etrangères et Européennes

Dans le cadre de l’Année du Mexique en France, ProMéxico, l’Institut Culturel du Mexique et l’Institut Français soutiennent la troisième édition du festival « Un état du monde… et du cinéma », qui sera consacrée au Mexique. Le Forum des Images présentera du 28 janvier au 6 février plusieurs films de grands cinéastes mexicains sur le thème de la migration.

Le public pourra découvrir trois films : Un Día sin Mexicanos (Un Jour sans Mexicains) de Sergio Arau, Espiral de Jorge Pérez Solano, et Revolución, qui est une compilation de courts métrages réalisés par les meilleurs cinéastes mexicains actuels. Tous jouissent d’une reconnaissance nationale et internationale et leurs films ont reçu de très bonnes critiques dans différents festivals, dans de nombreux pays.

Plusieurs conférences seront organisées dans le cadre de ce festival, notamment une table ronde pour débattre de la problématique sociale du pays. Elle bénéficiera de la participation des cinéastes mexicains et sera animée par Sylvain Bourmeau, journaliste à France Culture, et par Jim Cohen, professeur de sciences politiques à l’Université de Paris 8 et à l’Institut des Hautes Etudes de l’Amérique Latine (IHEAL).

Le coût de la projection est fixé à cinq euros tandis que les conférences seront gratuites pour tous. Ce festival est une opportunité intéressante de faire découvrir le cinéma mexicain au public français et de commencer en grand l’Année du Mexique en France.

Pour plus d’informations :
http://mexiqueculture.org/cat/cinema/

Areva construira un parc éolien dans la Mer du Nord

JPEG

Source : Image de la France, 4ème édition

L’entreprise française Areva, leader mondial de la production d’énergie éolienne, a signé un contrat de 400 millions d’euros avec l’entreprise allemande Trianel, pour la construction du parc éolien Borkum West II dans la Mer du Nord. Ce parc rassemblera 40 turbines et son ouverture est prévue à l’horizon 2012-2013.

Areva est engagée depuis longtemps dans la recherche de sources d’énergie alternatives au pétrole et respectueuses de l’environnement, telles que l’énergie nucléaire et, à travers de sa filiale Wind Areva, l’énergie éolienne.

Au large de la côte nord de l’île de Borkum, le parc éolien Borkum West II est destiné à devenir le plus grand en Mer du Nord allemande. Areva avait déjà livré six turbines pour Alpha Ventus, parc éolien pilote d’Allemagne, implanté non loin de là.

Financé par 11 banques, ce projet consistera pour Areva à construire, à implanter et à assurer la maintenance de 40 turbines M5000 de 5 mégawatts (MW) chacune. Avec une production totale de 200 MW, le parc éolien fournira de l’électricité à environ 200 000 foyers. Le contrat prévoit par ailleurs une option, exerçable en 2011, pour quarante turbines supplémentaires.

Pour plus d’informations :
http://www.areva.com/

Alzheimer : la recherche avance

JPEG

Source : Image de la France, 4ème édition

Une équipe de chercheurs franco-américaine a récemment publié les résultats de ses travaux sur les récepteurs des cellules nerveuses du cerveau humain, laissant entrevoir de nouvelles perspectives thérapeutiques pour certaines pathologies du cerveau comme la maladie d’Alzheimer.

Cette recherche a été menée conjointement par l’Institut interdisciplinaire des neurosciences (IINS) de Bordeaux, le Bordeaux Imaging Center qui réunit des ressources en imagerie nanoscopique et une équipe de chimistes du Massachusetts Institute of Technology (MIT, USA).

Les chercheurs ont étudié le fonctionnement des synapses, zones de contact entre neurones, et particulièrement le rôle de certains récepteurs du glutamate, un neurotransmetteur présent dans la majorité des neurones du cerveau. Selon Daniel Choquet, directeur de l’IINS de Bordeaux, le procédé consiste à « modifier la localisation des récepteurs au glutamate », essentiels dans la transmission de l’information entre les cellules nerveuses, par des « moyens chimiques ». L’équipe de chercheurs a ainsi élaboré une molécule permettant d’améliorer la transmission synaptique dans les cas de troubles neurologiques et psychiatriques dépendant d’une mauvaise communication entre neurones, à l’exemple de la maladie d’Alzheimer.

Daniel Choquet estime entre 5 et 10 ans le temps nécessaire à l’élaboration d’une nouvelle génération de médicaments dérivée de ces recherches. Selon lui, cette nouvelle molécule pourrait à terme permettre d’inverser le processus responsable de certaines maladies du cerveau.

Pour plus d’informations :
http://www.lemonde.fr/

Dernière modification : 26/08/2014

Haut de page