Brèves de France - 1er décembre 2013 [es]

Paris, meilleure destination pour les étudiants

JPEG

Source : Images de France

Le bureau d’études britannique QS a désigné Paris comme la meilleure ville étudiante au monde, pour la deuxième année consécutive. La capitale française devance ainsi Londres, Singapour et Sydney.

De nombreux critères sont pris en compte par cette étude, depuis la qualité des diplômes délivrés jusqu’au prix abordable des études, en passant par la mixité de la population estudiantine.

D’après cette étude, les atouts de Paris résident plus particulièrement dans la performance de ses établissements, notamment de ses nombreux établissements d’élite que sont Polytechnique, l’Ecole Normale Supérieure, Sciences Po, ou la Sorbonne, mais aussi la capacité d’insertion de ses diplômés et sa qualité de vie.

Cette étude paraît alors qu’un sondage de Campus France indique que 90 % des étudiants étrangers venus en France se déclarent satisfaits ou très satisfaits de leur séjour dans l’Hexagone.

Pour en savoir plus :

http://etudiant.lefigaro.fr/les-news/actu/detail/article/paris-meilleure-ville-etudiante-au-monde-pour-la-deuxieme-annee-consecutive-3476/

Un Paris-Barcelone à grande vitesse

JPEG

Source : Images de France

Pour la première fois, le 15 décembre prochain, un train à grande vitesse reliera directement Paris et Barcelone, en six heures et vingt minutes.

La compagnie espagnole Renfe et l’opérateur français la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) se partageront l’exploitation de la ligne.

L’objectif franco-espagnol est de réduire encore le temps de trajet à cinq heures et trente-cinq minutes. Dans ce but, le tronçon entre Perpignan et Nîmes devrait passer à grande vitesse à l’horizon 2021.

Actuellement, le trajet dure au minimum six heures et quarante minutes, avec un changement de train à Figueras.

Pour en savoir plus :

http://lexpansion.lexpress.fr/entreprise/lancement-du-premier-tgv-paris-barcelone-le-15-decembre_416840.html#6JOF1QSQPSsc3XLV.99

E-Biothon : un super-ordinateur pour la recherche française

JPEG
Source : T. Goldmann IDRIS-CNRS

Plusieurs organismes français, associés à des entreprises, ont lancé E-Biothon, une plateforme Cloud permettant de mutualiser leurs ressources, afin d’accélérer la recherche dans les domaines de la bio-informatique, de la santé et de l’environnement..

Le Centre national de la recherche scientifique (CNRS), l’Institut national de recherche en informatique et en automatique (Inria), l’Institut français de Bioinformatique, IBM et la start-up SysFera ont ainsi présenté leur plateforme la semaine dernière, au salon Supercomputing SC13 de Denver.

E-biothon sera hébergé à l’Idris, un centre du CNRS pour le calcul de très haute performance situé à Orsay. Les capacités de calcul déployées, 200 téraoctets de stockage et 28 téraflops de puissance de calcul, permettront de traiter les données complexes de la biologie actuelle.

Avec E-Biothon, la France consolide sa position à la pointe de la recherche médicale, en particulier en ce qui concerne les grandes pathologies contemporaines (cancers, SIDA, diabète…).

Pour en savoir plus :

http://www2.cnrs.fr/presse/communique/3313.htm

Dernière modification : 25/08/2014

Haut de page