Commémoration de l’armistice du 11 novembre 1918 au Panthéon français [es]

Mexico, le 11 novembre 2016

L’Ambassadrice de France au Mexique, Maryse Bossière, a présidé ce matin la cérémonie de commémoration de l’armistice ayant mis fin à la Première Guerre Mondiale, au Panthéon Français de Mexico, situé dans le cimetière de La Piedad.

JPEG

« Les combattants venaient de métropole, des anciennes colonies, d’Outre-mer, des pays alliés et de l’Empire allemand. Ils étaient de toutes origines, de toutes nationalités, de toutes confessions et de toutes couleurs de peau », a déclaré l’ambassadrice à cette occasion.

JPEG

Maryse Bossière a rendu hommage aux millions d’hommes et de femmes morts, blessés ou rendus fous par l’horreur et la barbarie de la Première Guerre mondiale. Cette cérémonie, qui marque le 98ème anniversaire de l’armistice, « permet aussi de faire comprendre aux jeunes générations que la paix est un héritage hautement précieux et fragile qui se renforce ou se préserve quand se développe le respect de la personne humaine, des peuples et des cultures, et quand s’épanouissent les sentiments de solidarité et de fraternité humaines » , a-t-elle ajouté.

JPEG

Accompagnée du consul de France, Gérard Maréchal, du colonel attaché de Défense à l’Ambassade Philippe Cavalier, des Conseillers à l’Assemblée des Français de l’étranger et du Président de la Fédération des Associations patriotiques françaises du Mexique, Maryse Bossière a déposé une gerbe de fleurs au pied du monument aux morts.

Les représentants des Associations patriotiques, des Anciens combattants alliés, des pays belligérants, del Ejército y de la Armada Mexicanos, des Français à l’étranger, de la Chambre de Commerce et d’industrie, de Mexico Accueil et de Racines Françaises au Mexique, ont également déposé des bouquets.

Les élèves du lycée franco-mexicain ont ensuite procédé à l’appel aux morts, puis ont chanté les hymnes nationaux mexicain et français. Rafael Gutierrez, cornemuseur du Bataillon de San Patricio, a par ailleurs interprété une pièce commémorative.

La cérémonie s’est conclue par la visite du cimetière par Ethel Herrera, historienne et architecte.

JPEG

Dernière modification : 11/11/2016

Haut de page