Communiqué conjoint du ministère des affaires étrangères et du développement international, du ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie et du ministère de l’agriculture, de l’agro-alimentaire et de la forêt [es]

"Dans la perspective de la conférence « Paris Climat 2015 » qui se déroulera à Paris en fin d’année, le ministère des affaires étrangères et du développement international (MAEDI), le ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie (MEDDE) et le ministère de l’agriculture, de l’agro-alimentaire et de la forêt (MAAF) se mobilisent dans le cadre d’un appel à projets « Climat » visant à soutenir la coopération décentralisée.

La Fondation Schneider Electric, sous l’égide de la Fondation de France, dont la mission principale est de lutter contre la fracture énergétique, soutient cette initiative dans le cadre de la convention de partenariat qu’elle a noué avec le MAEDI (direction générale de la mondialisation, du développement et des partenariats - délégation à l’action extérieure des collectivités territoriales)

Cet appel à projets « Climat » qui s’est clos le 15 février dernier, verra la mise en oeuvre de projets pour un montant total de 2.688.151 euro. Il a été annoncé publiquement par le ministre des affaires étrangères et du développement international, Laurent Fabius, le 27 novembre 2014. Ce programme financera des projets de coopérations décentralisées soutenus par les collectivités territoriales françaises en partenariat avec les acteurs Internationaux locaux. Il a pour objectifs de :

  • Promouvoir l’expertise des collectivités territoriales françaises, en tant qu’acteurs engagés dans la lutte contre le dérèglement climatique à l’international ;
  • Réunir le savoir-faire et l’excellence des collectivités territoriales et des acteurs locaux étrangers en matière de gestion de projet international ;
  • Apporter via ces partenariats une plus grande cohérence et une meilleure efficacité à l’action des collectivités territoriales françaises et des acteurs locaux étrangers dans la gestion de ces projets.

Le comité multipartenaires de sélection, en association avec l’Agence française de développement (AFD), s’est réuni le 20 février dernier. Une vingtaine de projets soutenus par les collectivités rurales et urbaines, les conseils régionaux et généraux ont été sélectionnés. Les collectivités territoriales françaises en partenariat avec leurs collectivités partenaires locales (africaines, asiatiques, latino-américaines) se sont mobilisées autour des problématiques liées à l’agro-écologie, la formation aux métiers de l’énergie, les énergies renouvelables, l’aménagement urbain durable, la préservation de la ressource eau et de la biodiversité, la lutte contre la déforestation et la gestion des déchets.

Ces projets sont l’une des contributions majeures des collectivités territoriales au succès de la COP21 et feront l’objet d’un suivi et d’une communication tout au long de l’année 2015 jusqu’à la négociation relative au changement climatique qui interviendra à Paris en décembre prochain.

La Fondation Schneider Electric

Créée en 1998, la Fondation Schneider Electric, sous l’égide de la Fondation de France, contribue avec ses partenaires à mettre en place des solutions pour répondre aux problématiques énergétiques des plus défavorisés partout dans le monde. Dans les nouvelles économies, la Fondation soutient des projets de formation professionnelle dans les métiers de l’énergie, contribuant ainsi au programme d’Accès à l’Énergie de Schneider Electric. Dans les économies matures, la Fondation lutte contre la précarité énergétique en proposant des programmes de formation/ sensibilisation pour les foyers concernés. Dans tous ses programmes, la Fondation Schneider Electric porte une attention toute particulière à l’engagement des collaborateurs de l’entreprise dans toutes les actions qu’elle déploie"

Dernière modification : 31/03/2015

Haut de page