Déclaration locale de l’Union européenne sur l’assassinat du journaliste Jorge Torres [es]

JPEG

La Délégation de l’Union Européenne, en accord avec les Chefs de Mission de l’Union Européenne au Mexique, publie la déclaration suivante.

Le 2 juin dernier, le corps de Jorge Torres Palacios, journaliste et porte-parole de la ville d’Acapulco dans l’État de Guerrero, séquestré quelques jours avant par des hommes armés, a été retrouvé mort et avec des signes de torture dans la banlieue de la ville d’Acapulco.

La Délégation de l’Union Européenne condamne fermement ce meurtre odieux et lance un appel aux autorités compétentes afin qu’elles fassent tout leur possible pour éclaircir les circonstances du meurtre et pour identifier, arrêter et juger les coupables.

A cet égard, la Délégation de l’UE prend note des deux enquêtes en cours diligentées par le parquet de l’État de Guerrero et le Parquet Général de la République.

L’Union Européenne exprime sa préoccupation, selon les informations les plus récentes, sur les attaques et les menaces commises à l’encontre des journalistes, médias et défenseurs des droits de l’homme.

La Délégation de la UE espère que les autorités mexicaines continueront leurs efforts pour lutter en faveur de la liberté d’expression, en renforçant le Mécanisme pour la Protection des journalistes et défenseurs des droits de l’homme, afin de mettre en oeuvre des mesures de protection efficaces, et en soutenant le travail du Ministère public spécialisé dans le traitement des délits contre la liberté d’expression, ainsi que l’application de la Convention de collaboration pour la mise en oeuvre des mesures de prévention et protection des journalistes.

Dernière modification : 09/06/2014

Haut de page