L’Ambassadrice décore le chef cuisinier Guy Santoro [es]

JPEG

Mexico, le 16 mars 2016

L’ambassadrice de France au Mexique, Mme Maryse Bossière, a remis le mercredi 16 mars, les insignes de Chevalier dans l’Ordre du mérite agricole au chef cuisinier Guy Santoro.

L’ambassadrice a d’abord rappelé le parcours du chef qui a côtoyé, très jeune, de grands noms de la profession comme Marc Bayon, Alain Pégouret, Gérard Dupont ou encore Bernard Leprince. Après avoir fait ses classes en France, Guy Santoro choisit de s’installer au Mexique en 2000 afin de diriger la cuisine et développer le concept du restaurant Le Pied de Cochon, sacré « Meilleur restaurant du Mexique » l’année suivante.

« Ces premières années au Mexique vous réussissent : dès 2002, deux prix vous sont décernés, le prix de « l’US Meat Export federation » et celui de « Chef de l’année des Amériques » », a souligné l’Ambassadrice. Après avoir occupé des postes prestigieux dans les cuisines des hôtels Presidente Intercontinental et Saint Regis, Guy Santoro est désormais Chef du renommé Groupe Hôtelier Brisas, et chef du Restaurant Almara, ouvert depuis peu.

JPEG

Maryse Bossière a également rappelé les contributions du chef, qui s’est engagé en 2005 à promouvoir la gastronomie mexicaine en devenant le président du Club Vatel, club d’excellence visant à former de grands professionnels internationaux aux métiers de bouche et de l’hôtellerie-restauration. Guy Santoro a par ailleurs été un précurseur de l’éducation alimentaire au Mexique en menant, en partenariat avec le Ministère de l’Education publique (SEP), un projet dans les écoles publiques mexicaines pour apprendre aux jeunes à se nourrir sainement.

« Ces engagements sont à l’image de ce que vous êtes : un amoureux de la cuisine avec un grand C,et surtout des autres » a finalement déclaré l’Ambassadrice de France.

JPEG

Ordre national du mérite agricole
Cette distinction est l’œuvre de M. Jules Méline, homme politique sous la IIIème République et surtout grand artisan du développement du secteur agricole en France. Elle récompense aujourd’hui le travail de ceux qui mettent en valeur le patrimoine français matériel ou immatériel, tel que la gastronomie.

Dernière modification : 24/03/2016

Haut de page