L’UE et le Mexique, des partenaires économiques stratégiques [es]

Mexico, le 14 avril 2015

Lors de sa participation ce 14 avril au colloque « Le Mexique et l’Union Européenne : actualisation de la relation stratégique » organisé par le Ministère mexicain des Affaires Etrangères (SRE), l’Ambassadrice de France au Mexique, Maryse Bossière, a souligné que l’accord global entre le Mexique et l’Union Européenne, signé en 1997 et entré en vigueur en 2000, a contribué à augmenter les échanges économiques et les investissements.

Invitée à participer au panel « Panorama économique et commercial entre le Mexique et les pays de l’Union Européenne », l’Ambassadrice a rappelé que l’Union Européenne est le 10ème partenaire commercial du Mexique et est également le 1er investisseur étranger. Sa progression est constante puisqu’il représentait 47% des Investissements directs étrangers (IDE) en 2014 (10,6 Mds USD) contre seulement 21% en en 2012. « Les entreprises européennes investissent dans une très grande diversité de secteurs à haute valeur ajoutée, comme l’agroalimentaire, l’automobile et l’aérospatial. Les investisseurs français et européens se caractérisent par leur fiabilité, les transferts de technologie ainsi que la responsabilité sociale et environnementale », a-t-elle souligné.

L’Ambassadrice a mis en avant que l’Union Européenne, le Mexique et la France partagent une vision commune au sein des grands forums économiques internationaux (G20, banques multilatérales, FMI…), où ils montrent notamment leur attachement commun au libre-échange, soutiennent les initiatives pour la transparence fiscale et plaident pour la stabilité financière mondiale. « Le Mexique et l’UE s’accordent sur l’importance des questions climatiques et du développement durable : l’UE et le Mexique sont engagés dans la préparation de la COP21 et ont été parmi les premiers à s’engager sur des objectifs ambitieux de réduction d’émissions le mois dernier auprès de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) », a indiqué Maryse Bossière.

Enfin, l’Ambassadrice a indiqué que les perspectives pour la relation économique bilatérale sont encourageantes du fait des proximités de vues déjà évoquées, mais aussi des réformes structurelles adoptées par le Mexique en 2014 et de la possible modernisation du volet commercial de l’accord de libre-échange UE-Mexique.

Lors de ce panel sont également intervenus Manuel Luna Calderón, directeur général pour l’Europe et l’Afrique du Ministère mexicain des Affaires Étrangères ; Sergio Contreras, vice-président du COMCE (Conseil des entrepreneurs mexicains pour le commerce extérieur, l’investissement et la technologie) ; Sergio Gómez Lora, du Comexi (Conseil Mexicain des Affaires Internationales) ; et Milenko Panich, de l’Université Tec de Monterrey.

Le Colloque a été clôturé par le Ministre mexicain des Relations Extérieures, José Antonio Meade.

Dernière modification : 15/04/2015

Haut de page