L’aéronautique, excellence française [es]

JPEG

1. Un secteur structurant en France

49 milliards d’euros, le poids du secteur de l’aéronautique et du spatial en France en 2014. Ce secteur structurant de l’économie française totalise 73 milliards d’euros de commandes. De plus les exportations représentent 65 % du chiffre d’affaires du secteur, et 79 % des commandes.

JPEG

France, 1er exportateur mondial du secteur
aéronautique et espace
 : 26 % des exportations mondiales en 2013.


2. Des emplois nombreux et très qualfiiés

180 000 salariés travaillent dans le secteur de l’aéronautique fin 2014. Ce secteur est fortement créateur d’emplois avec 10 000 recrutements en 2014 et 8 000 supplémentaires prévus en 2015. Des postes très qualifiés : 26 % des recrutements de 2014 sont des techniciens supérieurs, et 43 % des ingénieurs et cadres.


3. De multiples leaders mondiaux en France

De très nombreux leaders mondiaux du secteur de l’aéronautique et du spatial sont présents en France, et plusieurs sont français ! Airbus Group (ex-EADS), Dassault Aviation, Thales, Snecma (Safran)…


4. Le salon du Bourget, vitrine de l’excellence française

JPEG

Le Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace, dit Salon du Bourget, est le 1er salon professionnel aéronautique mondial avec 2 215 exposants venus de 44 pays en 2015. En termes de visiteurs, le salon a accueilli près de 140 000 visiteurs
professionnels
et plus de 170 000 visiteurs grand public.


5. Écosystèmes fertiles et pôles de compétitivité

La France possède un écosystème riche pour l’aéronautique et le spatial, notamment dans la région de Toulouse en Midi-Pyrénées, avec 850 entreprises et 68 000 emplois. Trois pôles de compétitivité structurent les initiatives en France : Aerospace Valley (Midi-Pyrénées et Aquitaine), Astech (Ile-de-France) et Pegase (Provence-Alpes-Côte d’Azur).


6. Une R&D forte et internationalisée

JPEG

6,7 milliards d’euros : les dépenses de R & D du secteur en 2014, soit 13,7 % du chiffre d’affaires. En tout, le secteur de l’aéronautique et du spatial représente 11 % des dépenses intérieures de recherche et développement des entreprises (DIRDE). Au sein de ce secteur, les entreprises étrangères réalisent 69 % de la DIRDE.


7. Des formations de pointe

Le Groupement des Grandes Écoles Aéronautiques et Spatiales de France (GEA) est constitué de l’École Nationale de l’Aviation Civile (Toulouse), l’École Nationale Supérieure de Mécanique et Aérotechnique (Poitiers) et l’ISAE-SUPAERO (qui regroupe l’ISAE-SUPAERO à Toulouse, l’ENSMA à Poitiers ainsi que l’ESTACA à Levallois-Perret et les écoles d’officiers de l’armée de l’Air à Salon-de-Provence).


8. Des investisseurs internationaux affluent

38 projets d’investissements étrangers ont été recensés en France en 2014 dans le secteur des matériels aéronautiques, navals et ferroviaires, pour un total de près de 1 800 emplois créés ou sauvegardés (Bilan France de Business France). En 10 ans, 315 projets ont été décidés correspondant à plus de 23 600 emplois créés ou sauvegardés. Parmi ces investisseurs étrangers, nous pouvons citer le canadien Bombardier qui a décidé en 2014 d’ouvrir un poste de maintenance en ligne sur l’aéroport de Nice (Provence-Alpes-Côte d’Azur).


9. Les succès technologiques se multiplient

Le succès technologique et commercial du Rafale porte l’aviation militaire française : 84 appareils ont été commandés cette année par l’Égypte, le Qatar et l’Inde, et d’autres contrats sont en négociation. Le futur drone militaire européen nEUROn est porté par la France, et notamment deux industriels français : Dassault Aviation et Thales. Nous pouvons également citer l’E-Fan d’Airbus, premier avion à propulsion électrique conçu pour la formation initiale des pilotes, ou encore le moteur LEAP
en matériaux composites, de Snecma (Safran) et GE, qui enregistre de très nombreuses commandes.


10. Un succès commercial incontestable

25,1 milliards d’euros, l’excédent commercial du secteur de l’aéronautique et du spatial en France en 2014. Ce secteur est le 1er poste des exportations françaises.

Dernière modification : 26/10/2016

Haut de page