La France : un pays d’innovateurs [es]

1. Une nation d’entrepreneurs

37 % de la population française souhaitent créer leur propre entreprise (Viavoice, octobre 2014). Plus de 420 000 entreprises créées en 2014 dont 220 000 portant le statut d’autoentrepreneurs (INSEE).


2. Un environnement favorable à la création d’entreprises

En 2014, seulement 4,5 jours sont nécessaires pour la création d’une entreprise en France, contre 6 au Royaume-Uni ou 14 en Allemagne (Banque Mondiale).


3. Un marché dynamique pour l’accueil de nouvelles entreprises

Entre 2007 et 2011, le nombre d’entreprises actives a augmenté en moyenne de 4,5 % par an, un taux de croissance comparable à celui des grandes économies émergentes. La croissance nette en France s’élève à 580 000 entreprises contre 50 000 pour le Royaume-Uni et l’Allemagne (RSM International).


4. La majorité des start-ups en Europe

La ville de Paris compte à elle seule 4 000 start-ups. Le plus grand incubateur numérique au monde, situé à la Halle Freyssinet, accueillera 1000 start-ups innovantes d’ici 2016.


5. Entrepreneurs en série et "Business Angels"

Les génies français de l’innovation inspirent. De Xavier Niel, fondateur du fournisseur internet Free et de l’école informatique 42, entièrement gratuite et peer to peer, aux stars du e-commerce. Pierre Kosciusko-Morizet a créé le célèbre site PriceMinister,
concurrent d’Amazon en France. Et le site internet Venteprivee.com, créé par Antoine Granjon, a eu également un grand succès.


6. L’excellence de la French Tech

PNG

La France est mondialement reconnue dans les secteurscomme le e-commerce, les objets connectés, le big data, les jeux vidéo. Le taux de participation d’entreprises française au CES a augmenté de 33 % de 2014 à 2015. Au sein du Parc Eureka, 25 % de startups qui exposent sont françaises.


7. La France leader du classement Deloitte

La France demeure pour la 4e année consécutive 1ère du classement Deloitte « Technology Fast 500 EMEA 2013 » avec 86 entreprises parmi les 500 entreprises du secteur technologique les plus performantes en zone EMEA, devant notamment le Royaume-Uni, les Pays-Bas et la Suède.


8. Le CIR, dispositif sans équivalent au monde

Le Crédit d’impôt recherche couvre 30 % des dépenses de R & D jusqu’à 100 M€.


9. Un soutien financier de poids

La banque publique d’investissement française « Bpifrance » offre aux entreprises, en particulier les PME et ETI, un service de financement de proximité, à l’aide d’une
palette élargie d’instruments financiers et de conseils pour intervenir à tous les moments de leur développement. Un nouveau programme d’investissements d’avenir (PIA 2), doté de 12 Mds€ a également a été lancé technologique et la formation. Les entrepreneurs étrangers et start-up peuvent bénéficier d’une bourse de 30 000 € (Dispositif « French Tech Ticket »).


10. Les leaders mondiaux des nouveaux marchés

Cinq entreprises françaises cotées au Nasdaq. Dernière OPI : DBV (octobre 2014, 1 Md$). BlablaCar : 100 M$ levés (Accel Partners, Index)

Trois start-ups françaises présentes au « Y Combinator Winter 2014 », 17 fondateurs français d’entreprises américaines du YC. Wit-Al, créé par trois entrepreneurs français et soutenu par Andressen Horowitz fin 2014.

Rachats d’entreprises françaises : Neolane (Abode, 600 M$), Arkadin (NTT, 450 M$).

Entrepreneurs français reconnus dans la Silicon Valley dont Renaud Laplanche (Lending Club) et Solomon Hykes (Docker).

Dernière modification : 17/09/2015

Haut de page