La force du numérique en France

1. Des réseaux de communication parmi les meilleurs du monde

PNG

La vitesse moyenne de téléchargement en France est de 31 Mbit/s (Paris : 78,7 Mbit/s ; Palo Alto : 42,7 Mbit/s).

2. Le plan France très haut débit

20 Mds€ ont été mobilisés en faveur du très haut débit. Cet investissement permettra de couvrir 100 % de la population et du territoire national en très haut débit d’ici 2022. La fibre optique est lancée en priorité sur les zones d’activité.

3. Un marché de poids

Le marché de la téléphonie mobile est le deuxième marché le plus important d’Europe avec 77 millions d’utilisateurs et un chiffre d’affaires à 20 Mds$ (ARCEP, 2014).

Le e-commerce en France recense un chiffre d’affaires de 35 Mds$ en France (FEVAD, 2014).

4. Un réseau largement couvert

Le taux d’abonnés internet en France se situe à plus de 37 % en 2013, au-dessus des Etats-Unis et du Japon (respectivement avec un taux de 29 % et 28 %).

Le déploiement de la 4G : 68 % des opérateurs mobiles français offrent des services de 4G sur les réseaux cellulaires contre 59 % en Europe (2013).

5. Un accès illimité au WiFi

La France est le pays le plus équipé du monde en bornes wifi, avec 13 millions de bornes publiques (étude du réseau iPass, 2014).

6. Des coûts compétitifs

Les prix du pack « internet, téléphonie mobile et télévision » ont été nettement réduits depuis 2009. Les prix médians étaient parmi les plus bas en France (38 €) et en Lettonie (44 €) (Van Dijk, coûts d’accès à internet).

7. L’engagement vers l’avenir

Le gouvernement a investi 450 M€ pour encourager le développement du numérique en France.

8. Des données ouvertes (Open Data)

La France est 1re en Europe et 4e au monde pour l’administration numérique (E-Government survey, ONU, 2014).

Elle est classée troisième économie au monde pour les données ouvertes (Open Data Index, 2014).

9. La toute dernière version du protocole Internet

La France se classe au troisième rang mondial pour le déploiement de la technologie IPv6. Selon Cisco, son taux de déploiement a atteint les 30 % en juin 2014.

10. L’intégration de la DSL

En termes de DSL ou LNA (ligne numérique d’abonnés, c’est-à-dire la transmission de données par les réseaux téléphoniques), 58 % des nouveaux abonnés français souscrivent à l’xDSL (l’ensemble des technologies DSL), qui offre plus de rapidité que le RNIS (réseau numérique à intégration de services). La France se tient au second rang après le Royaume-Uni (59 %).

Dernière modification : 22/09/2015

Haut de page