La liberté d’expression reste un combat permanent : Maryse Bossière [es]

A Mexico, le 11 octobre 2016

L’Ambassadrice de France, Maryse Bossière, a affirmé que la liberté d’expression, conquise par les générations qui nous ont précédés, reste un combat permanent.

« Chaque année, des journalistes meurent pour accomplir leur métier. Ils poursuivent une vocation, celle de nous informer, de nous informer librement et d’informer passionnément ; celle de restituer par des photos, des textes, la vérité du monde », a-t-elle indiqué lors de l’inauguration de l’événement Trazos de Libertad, organisé conjointement par les Ambassades de France et d’Allemagne au Mexique, en partenariat avec le journal El Universal et les associations de caricaturistes Cartooning For Peace et Cartónclub, à la bibliothèque Buenavista Vasconcelos.

Maryse Bossière s’est félicitée de la venue de caricaturistes de grande renommée pour cet événement pluridisciplinaire sur la liberté d’expression, notamment le Français Aurel (Le Monde, Le Canard enchaîné, Politis), l’Allemand Til Mette et le Mexicain d’origine cubaine, Boligán (El Universal).

Elle a rappelé que Trazos de Libertad, qui propose une série d’évènements autour des caricatures et de la liberté d’expression a été organisé grâce à l’amitié franco-allemande et au Fonds culturel franco-allemand, créé en 2003.

L’Ambassadrice a par ailleurs affirmé que la période difficile que nous traversons appelle à protéger la liberté d’expression. « Nous le savons, nous Français, qui avons vécu une attaque horrible, un attentat contre Charlie Hebdo en janvier 2015. 12 personnes sont mortes et plusieurs autres ont été blessées simplement parce qu’ils tenaient un crayon dans leur main, un crayon contre une arme", a indiqué Maryse Bossière.

Le directeur de la Bibliothèque Buenavista Vasconcelos, Daniel Goldin, l’Ambassadeur d’Allemagne, Viktor Elbling, le directeur du journal El Universal, Juan Francisco Ealy Lanz Duret, le directeur des Relations Internationales du ministère de la Culture, l’Ambassadeur José Luis Martínez Hernández, et l’Ambassadrice de France, Maryse Bossière, ont parcouru l’exposition composée de 66 dessins de caricaturistes mexicains et latino-américains et 11 panneaux de Cartooning For Peace autour de quatre thématiques : la liberté d’expression, la corruption, l’égalité de genre et les inégalités.

Dans la cadre de Trazos de Libertad, des récompenses ont été remises à 9 jeunes lauréats d’un concours de caricature organisé par El Universal, à l’occasion de la célébration de son centenaire.

PNG

Trazos de Libertad propose également des tables rondes, la projection de deux films ainsi que des masterclass avec des dessinateurs.

PNG

El Universal
Cartooning For Peace
Cartónclub

Dernière modification : 12/10/2016

Haut de page