Les ambassadeurs de France et d’Allemagne au Mexique visitent le refuge pour migrants « La 72 » [es]

Tenosique, Etat de Tabasco, 6 mars 2015

Les ambassadeurs de France et d’Allemagne au Mexique – Maryse Bossière et Viktor Elbling – ont visité ce vendredi 6 mars la maison-refuge du migrant « La 72 » à Tenosique. Ce centre d’hébergement, situé à environ 60 kilomètres de la frontière avec Guatemala, accueille des centaines de migrants venus d’Amérique centrale qui traversent le Mexique en direction des États-Unis.

Les diplomates se sont entretenus avec le directeur du centre, le religieux Fray Tomás González Castillo, lauréat du Prix franco-allemand des droits de l’Homme « Gilberto Bosques » en 2013. Il avait alors été récompensé par les représentations diplomatiques française et allemande pour son engagement en faveur des migrants.

Les deux ambassadeurs ont parcouru les installations du centre, dont l’agrandissement a été possible grâce aux dons d’organisations non gouvernementales nationales et internationales. Ils ont échangé avec les volontaires et les migrants pour mieux comprendre les difficultés de leur vie quotidienne. Au-delà de l’aide matérielle, « La 72 » offre aussi aux migrants une aide psychologique ainsi qu’une assistance médicale et juridique pour dénoncer les violations des droits de l’Homme dont ils sont victimes.

Dans le cadre de leur visite, les ambassadeurs ont été invités à parcourir les voies de chemin de fer où passe « La Bestia » (« la bête »), le train sur lequel les migrants grimpent pour commencer leur voyage de près 3 000 kilomètres jusqu’aux États-Unis. Fray Tomás leur a décrit les dangers auxquels les migrants sont exposés pendant leur périple. Il leur a également rappelé les menaces dont le personnel du centre d’hébergement a été la cible ces dernières années à cause du travail humanitaire qu’il mène au jour le jour. Les Ambassadeurs ont réaffirmé leur soutien au travail exercé par Fray Tomás et lui ont remis un don. Ils ont également écouté les témoignages de migrants qui leur ont fait part des difficultés auxquelles ils sont confrontés dans leurs pays.

Dernière modification : 12/03/2015

Haut de page