Participation de M. Cyrille Schott et de Mme Isabelle Gally à la 5e Conférence internationale sur l’observation de la criminalité et l’analyse criminelle [es]

Mexico, 4 novembre 2015

Le Préfet Cyrille Schott, directeur de l’Institut National des Hautes Etudes de la Sécurité et de la Justice (INHESJ), et Mme Isabelle Gally, cheffe du département de la sûreté dans les transports au ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie, ont participé le 4 novembre 2015 à la séance inaugurale de la 5e Conférence internationale sur l’observation de la criminalité et l’analyse criminelle, en présence du Premier conseiller de l’Ambassade de France au Mexique Clément Leclerc. La conférence se tiendra jusqu’au 6 novembre à Mexico.

Cette séance inaugurale était présidée par le Vice-ministre de la prévention et de la participation citoyenne de la SEGOB, M. Arturo Escobar y Vega.

La conférence internationale sur l’observation de la criminalité et l’analyse criminelle a lieu tous les deux ans depuis 2007. Elle est organisée par le Centre international pour la prévention de la criminalité (CIPC), dont le siège se situe à Montréal (Canada), en partenariat avec l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP- France) et plus récemment l’Observatoire national de la délinquance dans les transports (ONDT- France). Cette rencontre se déroule sous la forme d’un forum de discussions et d’échanges à partir de diverses expériences d’observation menées sur la scène internationale, ouvert à de nombreux acteurs tels que _ les professionnels de l’observation et de l’analyse de la criminalité politiciens et fonctionnaires, praticiens, policiers, chercheurs, ONG, organismes communautaires, etc.

Le soir, l’Ambassadrice de France au Mexique a reçu à la Résidence de France M. Schott et M. Pierre Alarie, Ambassadeur du Canada au Mexique. A cette occasion, Maryse Bossière a tenu à remercier « tous ceux qui contribuent au bon déroulement de ces rencontres importantes consacrées au thème de l’observation et l’analyse de la criminalité : les policiers, les juristes, les experts, la société civile et les représentants du secteur privé ». « Il est important que des experts du monde entier puissent partager leurs connaissances et leur expérience avec des membres de la société civile » a-t-elle ajouté.

M. Schott a également prononcé un discours, soulignant l’importance de la présence française à cette 5ème Conférence internationale sur l’observation de la criminalité et l’analyse criminelle, en relevant combien cette délégation était heureuse de sa tenue à Mexico. Il a remercié les autorités mexicaines pour leur forte implication dans l’organisation [...] et s’est réjoui du fait que « cette réunion à Mexico - comme l’avait souligné, lors de leur rencontre de la veille l’ambassadrice de France - s’inscrivait aussi dans les liens d’amitié entre la France et le Mexique ». Le directeur de l’INHESJ a par ailleurs exprimé sa conviction que « les travaux de la conférence seraient fructueux et, en permettant une meilleure connaissance de la criminalité, aideraient aussi à une meilleure lutte contre celle-ci ».

Dernière modification : 06/11/2015

Haut de page