{Un chiffre, un fait} 468 : c’est le nombre d’octets du plus petit jeu d’échecs du monde [es]

JPEG

Un programmeur de la Direction des systèmes d’information (DSI) du MAEDI a battu la semaine dernière un record vieux de 33 ans en publiant le plus petit jeu vidéo d’échecs de l’histoire de l’informatique.

Fonctionnant aussi bien sous Windows que Linux, Mac, Dos ou encore BSD, et baptisé BootChess il ne pèse dans sa dernière mouture que 468 octets, soit l’équivalent de 3 tweets.

BootChess permet en effet de jouer contre l’ordinateur doté d’une intelligence artificielle tout en respectant l’essentiel des règles du jeu d’échecs, et ce, depuis le seul secteur d’amorçage de tout ordinateur de type PC. Nul besoin donc d’un quelconque système d’exploitation, le programme ne faisant appel qu’au microcontrôleur.

"Battre l’ancien record de miniaturisation du jeu d’échecs jusqu’alors détenu depuis 1982 par le jeu d’échecs « 1K ZX Chess » de l’anglais David Horne, qui pesait 672 octets, semblait un défi impossible à relever" a déclaré (1) l’heureux lauréat du nouveau record, Olivier Poudade.

Il rappelle surtout qu’en matière de programmation informatique, « l’optimisation n’est pas seulement une question de vitesse, mais aussi de taille » (2, 3, 4 et 5).
Depuis que le code source de ce « mini-mini jeu d’échecs » (6), a été publié dans le domaine libre, ce dernier a fait l’objet de plus de 70.000 billets sur Internet et de 1.000 retweets, et la vidéo afférente sur YouTube a été visionnée près de de 50.000 fois.

Olivier Poudade, ingénieur de formation qui a passé le concours d’Attaché des systèmes d’information et de communication (SIC) du Département en l’an 2000, est relativement étonné par ce « buzz » inattendu, mais reste un fervent partisan d’une diplomatie scientifique grand public et populaire, tel que pratiquée par exemple par l’Institut Français de Tokyo, qui a sponsorisé la compétition de programmation en temps réel « Tokyo Demo Fest » (7).

L’an dernier, l’intéressé avait déjà remporté les compétitions internationales de programmation dans ce même domaine en Hongrie et aux Pays-Bas, et ses réalisations en temps réel font souvent l’objet d’analyses algorithmiques approfondies par d’autres passionnés [8].

Si l’exercice intellectuel de 3 mois qui a été nécessaire à l’élaboration de BootChess peut sembler abscons pour certains, cet informaticien n’en démord pas : « Que ce soit à la DSI ou pour BootChess, la programmation informatique demeure tournée vers la résolution optimale de problèmes spécifiques dans le cadre de fortes contraintes contextuelles ».

Pour en savoir plus :
[1] ["Coder Creates Smallest Chess Game for Computers" [01-28-15] -> http://www.bbc.com/news/technology-31028787]
[2] "How small is the smallest chess game in the world ? This small" [29/01/2015]
[3] "Dieses Schachspiel ist nicht einmal ein halbes Kilobyte groß" [29/01/2015]
[4] ["Un jeu vidéo d’échecs bat un record vieux de 33 ans" [29-01-2015]->http://www.20min.ch/ro/multimedia/stories/story/Un-jeu-video-d-echecs-bat-un-record-vieux-de-33-ans-15166457]
[5] "The Teeniest Chess Game Is 487 Bytes" [28/01/2015]
[6] "Un mini-mini jeu d’échecs" [28/01/2015]
[7] "Tokyo Demo Fest" (1) (2)
[8] "Dissecting the 128-byte raycaster" [28/06/2014]

Dernière modification : 11/02/2015

Haut de page