Une économie innovante [es]

Pour un écosystème économique porteur

1. Une image positive

75 % des dirigeants d’entreprises étrangères interrogés dans le cadre de l’enquête annuelle d’opinion TNS Sofres-AFII 2014 citent l’innovation et les activités de R&D parmi les facteurs d’attractivité de la France.


2. Une coopération R&D académique dynamique

PNG

Les possibilités de coopération avec des équipes de recherche académique (76 %) sont particulièrement appréciées des entrepreneurs étrangers (TNS Sofres-AFII, 2014).


3. Un environnement national propice à l’innovation

La proximité des marchés et des autres activités de l’entreprise (77 %), celle des pôles de compétitivité français (70 %), la qualité du personnel de R&D (75 %), comme le niveau des aides publiques à la R&D (65 %) créent l’environnement idéal pour développer son entreprise (TNS Sofres-AFII, 2014).


4. Une bonne représentation des effectifs R&D en France

Avec 9,2 chercheurs pour 1 000 actifs, en 2011, la France se positionne parmi les pays leaders dans le monde (OCDE, Principaux indicateurs de la science et de la technologie, 2014).


5. Des chercheurs hautement qualifiés

12 des 55 médailles Fields (l’équivalent des Nobels en mathématiques) ont été attribuées à des Français. Avec 55 % de ressources diplômées de l’enseignement supérieur employées dans le domaine de la science et de la technologie, la France est nettement supérieure à la moyenne de l’UE (47 %).


6. Un traitement fiscal avantageux pour innover

Avec le Crédit impôt recherche (CIR) et le statut Jeune entreprise innovante (JEI), la France dispose d’un traitement fiscal des plus avantageux en Europe concernant les activités de R&D dans les entreprises.


7. Des projets d’investissements étrangers en progression

Le nombre des projets d’investissements étrangers dans les fonctions de R&D, ingénierie et design est en forte hausse : 77 décisions d’investissement, contre 58 en 2012 (AFII, Rapport annuel 2013 - Investissements étrangers créateurs d’emploi en France, 2014).


8. Les pôles de compétitivité à la française : les piliers de l’économie

Au nombre de 71, les pôles de compétitivité représentent des écosystèmes attractifs pour les investisseurs internationaux. Plus de 606 entreprises sous contrôle étranger étaient membres des pôles en 2012 (DGE).


9. Un renforcement des programmes d’innovation

Parmi les principales réformes visant à renforcer la compétitivité et l’attractivité de la France afin de saisir les opportunités d’innovation, on trouve entre autres le Pacte national pour la compétitivité et l’emploi, la Feuille de route du gouvernement pour le numérique, les programmes d’investissement d’avenir (PIA 1 et 2), le concours mondial d’innovation et les 34 plans industriels.


10. Une grande mobilisation collective autour de la French Tech

PNG

La French Tech est un grand mouvement de mobilisation collective des écosystèmes territoriaux les plus dynamiques de France pour la croissance de leurs startups et entreprises numériques. Les financements s’inscrivent dans les programmes d’investissements d’avenir. 200M€ sont investis dans des initiatives privées qui
aident les entreprises numériques à croître plus vite pour devenir des champions internationaux.15M€ sont prévus plus spécifiquement pour soutenir les FabLabs
et attirer des talents, entrepreneurs et investisseurs étrangers.

Dernière modification : 26/10/2016

Haut de page